février 12

amour virtuel

amour virtuel illustration

Je vous vois venir petits coquins, je ne vais pas vous parler de sites de rencontre, d’amour au téléphone ou encore de sites interdits aux moins de 30 ans mais de l’amour dans le cadre d’une partie de jeux de rôle ici sur mon blog.

L’amour est souvent un élément important voir primordial d’une fiction, voir l’élément majeur !
Twilight n’a que très peu d’intérêt pour moi mais il n’aurait d’intérêt pour personne s’il n’y avait pas ce triangle amoureux entre le vampire tapette, le loup garou faussement beau gosse et la brunette cruche.

Dans le même ordre d’idée, l’amour est au centre de l’histoire de Final Fantasy 8 pour ceux qui y ont joué et Tony Star Aka Iron Man ne serait peut être pas le même sans sa charmante femme à tout faire et l’amour qu’il a pour elle.

Bref assez d’exemples et pénétrons (alerte , jeux de mot salace possible) dans le vif du sujet ! C’est à dire mes astuces pour mettre vous aussi de l’amour dans vos parties car je trouve qu’autant dans la fiction en général y en a trop, autant ça se fait rare en jeux de rôle.

Précautions

Tout le monde n’est pas égal devant l’amour et / ou le sexe. Par conséquent en tant que joueur mais surtout en tant que maître de jeu, veillez à ne pas heurter les sensibilités des autres joueurs car ça risque de leur faire mal.

Là ou ça fait mal, il n’y pas de plaisir (en jeux de rôle en tout cas, vos séances à la Fistinière c’est une autre affaire).
Un joueur timide / mal à l’aise/avec une sensibilité particulière / avec des opinions bien arrêtées ne devrait jamais être forcé de subir des histoires d’amour qui pourraient le sortir de sa zone de confiance, souvenez vous en.

Autre précaution nécessaire selon moi, le jeu de rôle ce n’est QUE du jeu de rôle. J’ai vu des jeunes gens se draguer par personnage interposé et des couples qui ne peuvent pas s’empêcher de se câliner aussi en jeux, ce n’est pas le but voyons ! ^_^

Provoquer l’étincelle

Vous avez l’image en tête

La princesse Sheyna promise au duc de Britannie et joué par Franck devrait être amoureuse d’un jeune pirate joué par Mélanie afin que le mariage diplomatique soit compromis et ainsi lancer quelque peu l’aventure.

Ok sur le papier ça a l’air terrible mais l’amour ne se fabrique pas et l’on ne peut forcer les personnages à tomber amoureux. (Que ça soit d’un personnage non joueur ou d’un autre personnage joueur).

La solution pour un personnage non joueur est assez simple sur le papier, il suffit de le fabriquer de telle manière à ce que le personnage joueur soit rapidement séduit, ça peut être des traits physiques, sa personnalité, ou ses ressources.(un personnage très riche par exemple pourrait être la cible d’un personnage joueur vénal)

Puis on laisse faire les choses en plaçant ci et là des dialogues entre lui et le personnage joueur ciblé pour que la sauce prenne.

Si c’est le personnage joueur qui tente de séduire le personnage non joueur pour des raisons propres au joueur, à moins que ça soit un gros frein pour l’histoire (genre un personnage qui pense qu’à ça et drague tout ce qui bouge sans s’inquiéter du reste), il convient de laisser la séduction faire son offre et profiter de ce que ça peut apporter à la table.

Pour un amour entre deux personnages joueurs, le mieux est que ça se fasse tout seul mais c’est pas évident, il faut bien souvent en discuter avec les joueurs concernés et leur parler de l’opportunité d’une telle relation et si ça leur convient, de leur laisser gérer en roleplay le pourquoi du comment.

Entretenir la flamme

Pour qu’une histoire d’amour ne soit pas qu’un caprice de maître de jeu / joueur et serve véritablement l’histoire il faut que celle ci puisse :

  • entraîner une complication : comme l’exemple du jeune pirate et du mariage compromis ou l’histoire de Roméo et Juliette , une histoire d’amour peut tout rendre plus compliqué et donc plus passionnant
  • être ré utilisable : la relation peut être utilisée tout au long des parties , soit comme une faiblesse (dulcinée enlevée, ou pire) soit comme une force (résister à la torture en pensant à l’être aimé) et n’est pas juste un trait d’union entre les personnages sur leurs fiches
  • être assez discrète : le jeu de rôle est un loisir de groupe et une histoire d’amour, aussi sympathique soit elle, ne devrait pas prendre le pas sur les objectifs personnels des autres personnages joueurs ou sur le reste des intrigues en cours.L’amour Han Solo – Princesse Leia est à ce sens un excellent exemple !

L’amour qui dure toujours?

La relation peut aussi (mais ce n’est pas obligatoire) se terminer et là ça implique de nouveaux rebondissements qui peuvent avoir un impact notable sur l’histoire :

  • personnages effondrés : ils ont perdu l’amour de leur vie et ne sont plus bons à rien, récuperer peut prendre du temps
  • vengeance : ça s’est mal terminé et l’un des personnages veut se venger à tout prix

Voilà c’est tout pour ce petit article, j’espère ça vous a plus et n’hésitez pas à ajouter des trucs si vous le jugez nécessaire

Partagez !Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Print this pageShare on Tumblr0Share on Reddit0


Copyright 2016. Tous droits réservés

Ecrit 12/02/2014 par erwik dans la catégorie "Jeux De Rôle

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "amour virtuel"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trackback

[…] L’amour virtuel […]

wpDiscuz